BÉLA TARR – Président du Jury

BÉLA TARR – Président du Jury

Réalisateur, scénariste & producteur , Hongrie

Citation

« Le cinéma, ce n'est pas du show-business, c'est le septième art. Certains films sont comme des haïkus, d'autres demandent plus d'ampleur. »

« Mon cinéma était sociologique : il est devenu ontologique, puis cosmique. »

« Plus longue est une séquence, plus on peut y sentir de la tension, de la vibration, de la lourdeur, de la profondeur. Avec le plan-séquence, on emprisonne l’acteur qui n’a aucune chance de fuir du cadre. Il y reste tant que le cinéaste tient sa caméra. »

« Qu’il n’y ait pas de malentendu ! Tous mes films sont optimistes parce qu’on peut y rire, un rire amer peut-être, mais la vie est ainsi. »

Présentation

« Cinéaste d’un temps réinventé, orfèvre perpétuellement traversé par la question de la condition humaine, chercheur invétéré des fondements du monde, Béla Tarr a façonné […] une œuvre radicale et visionnaire, à la beauté formelle fascinante. […] Maîtrise du plan séquence, composition d’un noir et blanc magique et captivant, refus de la prédominance de la narration, le cinéma de Béla Tarr pénètre la beauté du monde avec une fulgurance empreinte d’ironie [et d’un] désespoir incandescent. L’œuvre de Béla Tarr se place au confluent des sciences sociales, de la littérature, du théâtre, de la peinture, de la musique et du cinéma. [Comme l’analyse Émile Breton dans la revue Cinéma de septembre 2002 :] "Tous [les films de Béla Tarr] procèdent d’une telle jubilation dans l’invention d’une écriture à la hauteur de leur sujet profond qu’il y a toujours de l’allégresse à les voir ou les revoir, l’impression qu’ils ont été tournés dans la joie." » (Rétrospective Béla Tarr, Centre Pompidou, Festival d’automne à Paris 2011)

Béla Tarr est né à Pecs (Hongrie) en 1955. Cinéaste amateur, ouvrier, portier dans une maison de la Culture, il entre en contact avec le studio Béla Balazs pour les jeunes réalisateurs, dont il devient membre. Il suit des études à l’École Supérieure du Théâtre et du Cinéma de Budapest et réalise ses premiers films, illustrant avec talent l’un des courants de l’école de Budapest : un cinéma sociologique réalisé à partir d’une « étude de terrain » et souvent joué par des non-professionnels. Depuis 1990, le cinéaste donne des cours à la Filmakademie de Berlin, et il est à l’initiative de l’ouverture, en septembre 2012, de la Film Factory de Sarajevo, un cursus doctoral mis en place en coopération avec des professionnels, comédiens et réalisateurs prestigieux en provenance du monde entier.

« J’ai décidé de partager avec d’autres ce que j’ai appris. J’ai toujours pensé que les écoles de cinéma que j’avais visitées faisaient l’erreur de prétendre enseigner les « règles en vigueur » alors que tout cinéaste sait très bien qu’il n’y en a aucune. Le principe qui est le mien est le suivant : "Je ne veux pas éduquer, je veux libérer !” […] Il s’agit d’un laboratoire pour jeunes réalisateurs en devenir, où nous essayons de combiner différentes méthodes traditionnelles ou non de formation. D’abord des ateliers sur la théorie du cinéma conduits par des historiens et des critiques. Puis des travaux pratiques coordonnés par des réalisateurs confirmés tels que Pedro Costa, Lav Diaz, Atom Egoyan, Abel Ferrara, Jim Jarmusch, Guy Maddin, Cristian Mungiu, Carlos Reygadas, Gus Van Sant, Apichatpong Weerasethakul… Et enfin, j’interviens moi-même pour aider les étudiants à développer leur projet et à le monter. Il est certain que ce n’est vraiment pas une école de cinéma traditionnelle. Elle est faite pour les braves et pour les audacieux ! »

 

Filmographie sélective

Réalisateur 

1977      FAMILY NEST (Le Nid familial – Családi tüzfészek) – doc *

1978      HOTEL MAGNEZIT – court métrage

1979-1980          THE OUTSIDER (Szabadgyalog) – doc *

1982      THE PREFAB PEOPLE (Rapports préfabriqués – Panelkapcsolat) *

MACBETH – TV *

1983-1984          ALMANAC OF FALL (Almanach d’automne – Öszi almanach) *

1987      DAMNATION (Kárhozat) *

1989      CITY LIFE – segment THE LAST BOAT (Az Utolsó hajó) – court métrage*

1991-1994          SATANTANGO (Le Tango de Satan – Sátántangó) *

1995      JOURNEY ON THE PLAIN (Utazás az Alföldön) – court métrage

1997-2000          WERCKMEISTER HARMONIES (Les Harmonies Werckmeister – Werckmeister harmóniák) */**

2004      VISIONS OF EUROPE – segment PROLOGUE (Prológus) – court métrage

2005-2007           THE MAN FROM LONDON (L’Homme de Londres – A Londoni férfi) */**

2009-2010           THE TURIN HORSE (Le Cheval de Turin – A Torinói ló) – Grand Prix du Jury Ours d’argent*

 

Producteur 

2004      Death Rode Out of Persia (A halál kilovagolt Perzsiából) Putyi Horváth

2005      JOHANNA Kornél Mundurczó

2007      FRAGMENT (Töredék) Gyula Maár

2012      HUNGARY 2011 (Magyarország 2011) – collectif

* également scénariste

** également producteur