Abbas Kiarostami

Abbas Kiarostami

Réalisateur, Scénariste & producteur , Iran

Citation

« J'ai une conscience embarrassante qui fait de moi un mauvais spectateur. Je n'ai jamais pleuré au cinéma. Hélas ! »

Présentation

Né en Iran en 1940, Abbas Kiarostami suit des études artistiques à l’université de Téhéran tout en réalisant des génériques de films de fiction et des annonces publicitaires. En 1969, il fonde en Iran le département Cinéma de l'Institut pour le Développement Intellectuel des Enfants et des Jeunes Adultes. Ce département produit de nombreux films iraniens réalisés par des cinéastes comme Amir Naderi, Bahram Beysaï, Dariush Mehrjui, Ebrahim Forouzesh et Sohrab Shahid Saless.

Abbas Kiarostami réalise aussi des courts métrages, dont le remarqué Bread and Alley. En 1974, il signe son premier long métrage, Le Passager, qui aborde l’un de ses thèmes de prédilection : l’enfance. Il réalise ensuite Le Rapport (1977) et le documentaire Les Élèves du cours préparatoire (1984), puis les films Où est la maison de mon ami ? (1987) et Et la vie continue (1992). Lors du Festival de Cannes 1992, il est récompensé pour l’ensemble de sa carrière et reçoit le Prix Roberto Rossellini. Abbas Kiarostami réalise ensuite Au travers des oliviers (1994) et Le Goût de la cerise (1996), qui obtient la Palme d’or au Festival de Cannes 1997. Cette même année, l’Unesco décerne au réalisateur la médaille Fellini. Deux ans plus tard, son septième long métrage, Le vent nous emportera, obtient le Grand Prix Spécial du Jury au Festival de Venise. En 2010, il dirige Juliette Binoche dans Copie conforme, rôle pour lequel elle obtient le Prix d’Interprétation féminine au Festival de Cannes 2010. Like Someone in Love, son dixième long métrage de fiction, est sélectionné en compétition au Festival de Cannes 2012.

Abbas Kiarostami est également l’auteur du recueil de poèmes Walking With the Wind, paru en 2002.

Considéré comme l’un des grands auteurs et créateurs du septième art, le ministère français de la Culture l’élève au rang d’officier des Arts et des Lettres en janvier 2003.

Une intégrale de son œuvre est présentée en 2005 au Festival International du Film de Marrakech, festival dont il préside ensuite le Jury pour sa neuvième édition en 2009.

Filmographie sélective

1970      BREAD AND ALLEY (Le Pain et la rue – Nan va koutcheh) – court métrage/short *

1974      THE TRAVELLER (Le Passager – Mossafer) *

1977      REPORT (Le Rapport – Gozaresh) *

1984      FIRST GRADERS (Les Élèves du cours préparatoire) – doc

1987      WHERE IS THE FRIEND’S HOME? (Où est la maison de mon ami ? – Khaneh-ye dust kojast ?) *

1990      CLOSE-UP (Nema-ye nazdik)

1992      AND LIFE GOES ON (Et la vie continue – Zendegi edame darad) *

1994      THROUGH THE OLIVE TREES (Au travers des oliviers – Zire darakhtan zeyton) */**

1996      TASTE OF CHERRY (Le Goût de la cerise – Ta’m e guilass) */** – Palme d’or Festival de Cannes 1997

1999      THE WIND WILL CARRY US (Le vent nous emportera – Bad ma ra khahad bord) */** – Grand Prix spécial du Jury Venise 1999

2001      ABC AFRICA – doc **

2002      TEN */**

2003      FIVE (Dedicated to Ozu) – doc *

2004      10 ON TEN */**

2005      TICKETS – collectif *

2007      CHACUN SON CINÉMA – segment WHERE IS MY ROMEO?

2008      SHIRIN **

2009      CERTIFIED COPY (Copie conforme) */**

2012      LIKE SOMEONE IN LOVE */**

* également scénariste

** également producteur

Scénariste 

1995      THE WHITE BALLOON (Le Ballon blanc – Badkonake sefid) Jafar Panahi

2003      CRIMSON GOLD (Sang et or – Talaye sorkh) Jafar Panahi