Mot du Président

En l’espace d’un mois, Marrakech aura été le symbole de la convergence des idées, de la volonté et du désir de faire de notre monde un monde meilleur.  On ne peut se retrouver ici, pour la seizième édition du Festival International du Film de Marrakech sans évoquer et saluer la tenue en cette magnifique ville ocre de la COP22, conférence sur le changement climatique. Les intentions sont là, présentes pour soutenir et promouvoir une vision du monde où les responsabilités sont partagées, où les origines et les différences s’effacent pour laisser place à une volonté commune de contribuer à un avenir meilleur. C’est bien là l’esprit même du Festival International du Film de Marrakech.

Invitée de marque, la cinématographie russe nous portera à travers une riche civilisation, les masterclasses seront données par de grands maitres qui ont marqué et continueront de marquer l’histoire du cinéma, l’éclectisme du jury sous la présidence du grand cinéaste Béla Tarr est le miroir de la sélection officielle où les frontières n’existent pas. Tout ceci concourt à renforcer ma conviction profonde : le cinéma est au service de notre humanité comme vecteur de rapprochement et de découverte de l’autre.

Je vous souhaite donc à tous de passer un festival plein d’émotions et de moments forts, pour une fois de plus célébrer la paix et l’espoir d’un monde  prometteur pour les générations à venir.

SON ALTESSE ROYALE LE PRINCE MOULAY RACHID
Le Président de la Fondation du Festival International du Film de Marrakech