2nd edition

« Le Royaume du Maroc conforté par la profondeur et la richesse de son Histoire, a délibérément forgé au fil des siècles, son identité et sa différence, fondées sur la diversité des sensibilités et le dialogue de toutes les cultures. »

SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI

LE FESTIVAL INTERNATIONAL DE MARRAKECH SE DOTE D’UNE FONDATION

Pour cette deuxième édition du Festival, le volet institutionnel a été renforcé par la création de la Fondation du Festival International du Film de Marrakech, que préside Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid. La Fondation est désormais l’unique détentrice des droits patrimoniaux d’exploitation et d’organisation de l’évènement.

A partir du 18 septembre 2002, et pendant quatre jours, Marrakech a capté l’attention du monde du cinéma par la présence d’une forte délégation de réalisateurs, comédiens et producteurs de renom, venus des quatre coins du monde. Le public en ce qui le concerne, a été au rendez-vous et les salles n’ont pas désempli tout au long du Festival.

Le jury a été présidé par la française Jeanne Moreau, et les festivaliers ont rendu un vibrant hommage au marocain Mohamed Hassan El Joundi, ainsi qu’à deux géants d’Hollywood, hommagés en la circonstance; à savoir David Lynch et Francis Ford Coppola.

Pour sa 2ème édition, le Festival de Marrakech a stimulé la scène culturelle par deux colloques et des ateliers et rencontres autour de questions afférentes au cinéma: la responsabilité, le financement et l’innovation. Il s’est également ouvert davantage sur le cinéma Bollywoodien en rendant hommage au producteur et acteur Aamir Khan.

2ème édition

DU 18 AU 22 Septembre 2002

SON ALTESSE ROYALE LE PRINCE MOULAY RACHID

PRÉSIDENT DE LA FONDATION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE MARRAKECH

Un an après sa création et une première édition particulièrement réussie, le Festival International du Film de Marrakech inscrit désormais ses ambitions et sa pérennité dans le cadre d’une Fondation qui lui est exclusivement dédiée et dont Sa Majesté le Roi Mohamed VI a bien voulu me confier la Présidence.

Ce processus institutionnel confirme avec éclat ce que chacun avait déjà compris quand à la détermination et à la volonté politique du Royaume du Maroc de faire de cette manifestation, non seulement une grande compétition cinématographique mais aussi un espace privilégié de créativité, de débats et de pédagogie réciproque.

L’édition 2002 du Festival de Marrakech prolonge et élargit cette option volontariste de confrontation positive des idées et de l’enrichissement par le dialogue.

J’ai pour ma part la conviction que nous sortions tous intellectuellement plus riches et moralement plus forts de ces dizaines de projections, de ces débats sur la responsabilité contemporaine des créateurs d’image, de ce carrefour d’hommes et de femmes venus de tous les horizons géographiques, spirituels ou politiques pour échanger leurs espoirs, peut-être leurs rêves, parfois leurs certitudes, proposés à Marrakech au regard et à la critique des autres.

Official selection

    The 2002 jury

    Awards

    • No posts found

    Tribute to personalities

    LES COLLOQUES Jeudi 19 septembre 2002 « Pouvoir et responsabilités du cinéma » avec le soutien de Arte Introduction par : Bernard Henri Levy : écrivain et philosophe Magda Wassef : Délégué général de l’Institut du Monde Arabe Modérateurs : Jérôme Clément : Président d’Arte Mary Lea Bandy : Directrice du département du film du Museum of Modern Art (New York) Vendredi 20 septembre 2002 « Cinéma national entre création, industrie et innovation » Présidé par Nicolas Seydoux et animé par Claude Eric Poiroux ATELIERS ET RENCONTRES Samedi 21 septembre 2002 « Nouveaux horizons au Maroc : Les métiers du cinéma et de l’audiovisuel » Dimanche 22 septembre 2002 « Le financement dans la production cinématographique et audiovisuelle »