2010 – 2015

Depuis 2010 | L’ÂGE DE LA MATURITÉ ET DE L’ENGAGEMENT AUX CÔTÉS DU CINÉMA MAROCAIN

Reconnu pour le professionnalisme de son organisation, et la qualité de sa programmation et de ses invités, le Festival de Marrakech réussit à se hisser au rang des plus grands festivals de cinéma. Rendez-vous international, lieu d’échanges et de rencontres sans équivalent sur le continent africain et dans l’ensemble du monde arabe, l’événement participe au développement de la création et de la coproduction, ainsi qu’à l’éclosion d’une véritable culture cinématographique marocaine, et à la promotion du cinéma national hors de ses frontières. Priorité est accordée à son action de formation – au travers notamment de son partenariat avec l’atelier méditerranéen d’écriture Meditalents et diverses conventions signées avec certaines instances européennes (Meda Film Development, Euromed) – et à la promotion du court métrage auprès du public local par un coup de projecteur donné aux écoles de cinéma du royaume et à leurs étudiants (une vingtaine d’écoles et d’instituts de formation au cinéma et aux métiers des arts visuels à ce jour) par la création, en particulier au sein du Festival, de la compétition Cinécoles, généreusement dotée par Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid. La Fondation nomme en 2015 Mohamed Sarim El Haq Fassi Fihri Vice Président Délégué et Mme Fadwa Megzari Secrétaire Générale.

LE MAROC ET LE FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE MARRAKECH COMME UN CARREFOUR CINEMATOGRAPHIQUE DE LA CREATION ET DE L’IMAGE

En à peine plus d’une décennie, le Festival International du Film de Marrakech a réussi à trouver sa place dans le calendrier international des grands événements du cinéma. Il s’impose comme le rendez-vous désormais incontournable des talents, des professionnels et des publics, en provenance du monde arabe comme au-delà des frontières, sachant allier l’exigence de sa programmation, l’audace de ses découvertes, la qualité des hommages rendus, le professionnalisme de ses projections, le respect de son public, la chaleur de son accueil, le partage de sa passion : celle du Cinéma. Au travers du festival qu’ils hébergent, la Cité ocre et le Maroc dans son ensemble ne se sont pas trompés sur les ambitions qui, plus que jamais, sont les leurs : celles d’une terre d’histoire pour les cinémas locaux, nationaux et internationaux, celles d’une terre de productions cinématographiques.