Editorial



Editorial de Son Altesse Royale
le Prince Moulay Rachid

     
     
Un an après sa création et une première édition particulièrement réussie, le Festival International du Film de Marrakech inscrit désormais ses ambitions et sa pérennité dans le cadre d'une fondation qui lui est exclusivement dédiée et dont Sa Majesté le Roi Mohamed VI a bien voulu me confier la Présidence.
Ce processus institutionnel conforme avec éclat ce que chacun avait déjà compris quand à la détermination et à la volonté politique du Royaume du Maroc de faire de cette manifestation, non seulement une grande une compétition cinématographique mais aussi un espace privilégié de créativité de débats et de pédagogie réciproque.

L'édition 2002 du Festival de Marrakech prolonge et élargit cette option volontariste de confrontation positive des idées et de l'enrichissement par le dialogue.

J'ai pour ma part la conviction que nous sortions tous intellectuellement plus riches et moralement plus fort de ces dizaines de projections, de ces débats sur la responsabilité contemporaine des créateurs d'image, de se carrefour d'hommes et de femmes venus de tous les horizons géographiques, spirituels ou politiques pour échanger leurs espoirs, peut-être rêves, parfois leurs certitudes, proposés à Marrakech au regard au regard et à la critique des autres.


 
  Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid
Président de la Fondation du Festival
International du Film de Marrakech