Editorial de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid



Editorial de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid

     
     
Pour sa 9ème édition, le Festival International du Film de Marrakech (FIFM) engrange les acquis de son passé et tire une salve d'avenir.
 

Je suis assuré de l'excellence du niveau de la compétition, de la grande qualité des membres du jury, de la confirmation du travail en profondeur accompli pour les non-voyants, de l'affirmation pédagogique des leçons de cinéma et, enfin, de la présence affectueuse et fidèle de toutes celles et tous ceux qui, ayant foulé le catwalk du Festival, reviennent cette année encore nous faire l'amitié d'être là.

Tout cela fait partie des acquis qui me font chaud au cœur.
Mais je suis encore plus assuré du succès de cette 9ème édition du FIFM car, cette année, le Festival prend date le 6 Décembre avec l'Environnement: une journée entière de films qui mettent en garde l'humanité contre ses propres excès.

De même que le Festival en rendant hommage au Cinéma Sud Coréen, indique au cinéma marocain la voie royale du volontarisme, de la persévérance et de l'intelligence.


Puisse cette 9ème édition du FIFM renforcer chez nos cinéastes la volonté d'exprimer, avec talent, les multiples facettes de notre beau pays , ce Maroc , terre d'islam , de progrès et de tolérance dont le FIFM est devenu un symbole vivant
.

 

 
       
Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid
Président de la Fondation du Festival
International du Film de Marrakech